5.3.08

Le Poil

Faut savoir que pour le vélo, la natation de compétition, le poil est de trop.
T'es au poil si t'as pas de poil. Rapide comme le vent dans les poils. Un poil trop lent.
Mais, en tant que mec qui s'assume, je refuse le diktat qui te met à poil. Merde. Comment tu fais pour garder tes miches au chaud? Pour te boucher les oreilles quand ta gonzesse hurle après tes chaussettes perdues?
Pire: un Gonze sans poils de trois jours n'est plus un gonze. Juste un nase, même pas cap de séduire la madame Michèle de l'immeuble de la rue Tuyau de poêle.
Alors, ouais, le poil, j'en fais une religion.
Marre de ces pub qui défilent, une lame, deux lames, trois lames...et pourquoi pas un coupe gorge tant qu'à faire. Sans queue ni tête le poil est mort. Sans queue? ah! parle pas de malheur.
C'est comme Isidore que j'ai croisé hier; il éructait sur un passant qu'avait pas l'air de l'avoir vu avant de marcher sur la queue de son chien. Sa bête à poils. Il l'a senti passer le vent fripon du postillon de mon pote, le passant. R'viendra plus traîner par ici. Isidore, c'est plus un homme. C'est un déchet.
Quand je créchais rue du port avec mon ex, elle tentait des expériences malheureuses sur mon corps poilu. Genre:"tu vois chéri, la cire froide, c'est moins douloureux". Et scratch. Aaaaah, hurlais-je.
Quand je pense. C'qu'on fait pas, on se met à nu, à poil et sans poil pour la femme, cet être impudique et sournois qui essaie de te changer en play-boy de magazine en un coup de scratch à cire.
Ouais, suis un mec, un vrai, avec du poil à la barbe, aux oreilles et sous les bras.
N'en déplaise à Fernande.
'tain, tu sais pas ce qu'elle voulait pour notre 7ème anniversaire de mariage? (enfin, pas devant le curé hein, juste madame le maire), tu devineras jamais!
Un séjour en Thalasso!
_"Tu vois chéri, on se fait faire des massages, des gommages, des masques, des épilations..."
_"Aaaaah, ai-je hurlé à nouveau. Dalida!"

Encore une fiction allez vous dire, chers lecteurs, qui pour aujourd'hui au moins venez de bien plus loin que d'habitude, et ce grâce à l'évident changement effectué sur les conseils de Nicolas, qui prouve bien qu'un fond clair fait monter...l'audience. Et du coup, ce texte, parce que je suis influençable, sur un jeu "changer de sexe" qui m'a bluffée et , par exemple, mais la toile est si étendue, que je me suis perdue. Je croyais même que c'était fini. Que nenni! Bon, après enquête, c'est Zoridae l'instigatrice.

9 commentaires:

  1. Ca me rappelle un truc que j'avais commis dans une vie antérieure

    Moi qui suis barbu de trois jours, je trouve aussi que c'est saoulant tous ces appels à la mort du poil par décapitation ! :-))))

    RépondreSupprimer
  2. Et dis donc on dirait presque un article pour le jeu "changer de sexe" (voir sur mon blog) : il s'agit d'écrire un texte dans la peau d'un homme pour les femmes et vice versa. A moins que tu veuilles proposer autre chose ???
    Excellent en tous cas :)

    RépondreSupprimer
  3. !!!
    on s'y croirait!
    Mais la touche "vulgus", bof, c'est si loin de toi! Ca s'appelle un rexte de "composition"?
    Tiens, je vais me faire un café pour m'en remettre!
    L'audience gagne aux dépens de l'esthétique? Rhâââ, j'en chois dans les chrysanthèmes!
    A.I.

    RépondreSupprimer
  4. trop la balle ton texte, Tifenn!!! ouaich, ouaich!!!

    RépondreSupprimer
  5. Le poil c'est encore la chose qui fonctionne de mieux en mieux et qui repousse de plus en plus vite en prenant de l'âge. Malheureusement, pas toujours où il faudrait.

    Tifenn, t'es un vrai camarade.

    RépondreSupprimer
  6. A poil les changements de sexe !

    RépondreSupprimer
  7. Ouaouh, j'adore celui-là. Virer le sexe et digresser sur le poil, avec une chouette verve...

    Franchement, il est super celui-là...

    Ce qui me donne une idée. Le sexe, c'est aussi deux styles de démarche...
    Je crois que je vais en faire un autre...

    Bonne continuation en tous cas.

    RépondreSupprimer
  8. Dorham,

    Génial si tu en fais un autre :)))

    J'y pensais aussi il y a quelques jours...

    RépondreSupprimer
  9. J'adore ta façon de parler en te mettant dans la peau d'un autre... Yep, y'a une touche "vulgus", mais ce n'est pas toi, tout en l'étant! Et donc, dans cette histoire, ça ne dit pas si une femme peut garder son poil dans la main ;o)? Bonne journée de la Femme Tifenn (ne change pas de sexe aujourd'hui ;o)!)

    RépondreSupprimer

Un petit mot n'est jamais si petit.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.